COMMENT EST-CE POSSIBLE DE TRAITER UN ÊTRE HUMAIN DE CETTE FACON ? par Petya Obolensky
https://www.asymptomatique.be/comment-est-ce-possible-de-traiter-un-etre-humain-de-cette-facon-par-petya-obolensky/

© Asymptomatique.be

COMMENT EST-CE POSSIBLE DE TRAITER UN ÊTRE HUMAIN DE CETTE FACON ? par Petya Obolensky

Publié le 5 décembre 2021 par Contribution extérieure

Catégorie :

Je n’ai pas de mot pour exprimer le dégoût et la colère que je ressens aujourd’hui… Comment est ce possible de traiter un être humain de cette façon, qui plus est une personne qui vit en Belgique parfaitement légalement avec femme et enfants?
Brise Armel Ngomgang que j’ai rencontré au centre fermé il y a deux jours à été expulsé de force au Cameroun ce matin, alors même que la veille le test ADN demandé par son avocat a prouvé qu’il était bien le père de sa fille. C’était un enjeu important puisque l’Office des Étrangers refusait de lui reconnaître sa propre identité sur base uniquement d’une photo pas assez ressemblante (que j’ai vu et qui est juste datée en réalité, pour détails voir mon post d’avant-hier).
Son épouse qui vit à Boom et travaille comme aide-soignante doit élever seule les deux enfants qu’elle a à sa charge et se trouve aujourd’hui dans un désarroi profond.
Toute la journée hier j’ai appelé le centre 127 bis pour parler à Brise car on l’avait mis au cachot et privé de son téléphone. Même comme député (un statut qui ouvre des portes dans notre société), je n’ai eu que du mépris de la part de la direction et ils n’ont jamais voulu nous mettre en contact. Ils m’ont baladé pendant des heures. Les responsables ont menti plusieurs fois sciemment en prétendant que Brise reconnaissait l’usurpation d’identité (ce qui est totalement faux) ou encore qu’il était au cachot car en quarantaine alors même que j’ai pu le visiter la veille et que le lendemain il était embarqué de force dans l’avion. Par mail la réponse que j’ai eu « nous ne sommes pas autorisés à prendre des décisions dans le cadre de procédures » …
Son expulsion s’est faite dans des conditions épouvantables et il a été traité comme du bétail. Selon les informations communiquées par son épouse, ils l'ont pris très tôt le matin depuis son cachot. Ils lui ont mis un Pampers puis il a été attaché à l'aide de ruban adhésif au niveau des membres supérieurs et inférieurs.
Jusqu'où ira l'Office des Étrangers couvert par le gouvernement Vivaldi et son secrétaire d’état a l’asile et à la migration ? De source sûre jamais la situation n’a été aussi grave en matière de violations des droits humains, même sous Francken c’est dire … d’ailleurs ils annoncent la construction de 3 nouveaux centres fermés 🥳

Petya Obolensky le 4 octobre (sur Facebook)

L'asymptomatique | COMMENT EST-CE POSSIBLE DE TRAITER UN ÊTRE HUMAIN DE CETTE FACON ? par Petya Obolensky

COMMENT EST-CE POSSIBLE DE TRAITER UN ÊTRE HUMAIN DE CETTE FACON ? par Petya Obolensky

Je n’ai pas de mot pour exprimer le dégoût et la colère que je ressens aujourd’hui… Comment est ce possible de traiter un être humain de cette façon, qui plus est une personne qui vit en Belgique parfaitement légalement avec femme et enfants?
Brise Armel Ngomgang que j’ai rencontré au centre fermé il y a deux jours à été expulsé de force au Cameroun ce matin, alors même que la veille le test ADN demandé par son avocat a prouvé qu’il était bien le père de sa fille. C’était un enjeu important puisque l’Office des Étrangers refusait de lui reconnaître sa propre identité sur base uniquement d’une photo pas assez ressemblante (que j’ai vu et qui est juste datée en réalité, pour détails voir mon post d’avant-hier).
Son épouse qui vit à Boom et travaille comme aide-soignante doit élever seule les deux enfants qu’elle a à sa charge et se trouve aujourd’hui dans un désarroi profond.
Toute la journée hier j’ai appelé le centre 127 bis pour parler à Brise car on l’avait mis au cachot et privé de son téléphone. Même comme député (un statut qui ouvre des portes dans notre société), je n’ai eu que du mépris de la part de la direction et ils n’ont jamais voulu nous mettre en contact. Ils m’ont baladé pendant des heures. Les responsables ont menti plusieurs fois sciemment en prétendant que Brise reconnaissait l’usurpation d’identité (ce qui est totalement faux) ou encore qu’il était au cachot car en quarantaine alors même que j’ai pu le visiter la veille et que le lendemain il était embarqué de force dans l’avion. Par mail la réponse que j’ai eu « nous ne sommes pas autorisés à prendre des décisions dans le cadre de procédures » …
Son expulsion s’est faite dans des conditions épouvantables et il a été traité comme du bétail. Selon les informations communiquées par son épouse, ils l’ont pris très tôt le matin depuis son cachot. Ils lui ont mis un Pampers puis il a été attaché à l’aide de ruban adhésif au niveau des membres supérieurs et inférieurs.
Jusqu’où ira l’Office des Étrangers couvert par le gouvernement Vivaldi et son secrétaire d’état a l’asile et à la migration ? De source sûre jamais la situation n’a été aussi grave en matière de violations des droits humains, même sous Francken c’est dire … d’ailleurs ils annoncent la construction de 3 nouveaux centres fermés 🥳

Petya Obolensky le 4 octobre (sur Facebook)

Pas de commentaires

Les commentaires sont fermés pour l'instant.