Interview de Françoise Nimal, pasteure L’UTÉRUS DE DIEU ET LES VERGES DU PATRIARCAT

Si une bombe avait explosé au chœur de la cathédrale de Reims, elle n’aurait pas pu faire plus de dégâts

Ce contenu est réservé aux abonné·es. Si vous êtes déjà abonné·e, veuillez vous connecter. Les futurs abonné·es peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
1 Commentaire

Les commentaires sont fermés pour l'instant.